Arbeit macht frei – enfin, presque !

A la suite d’Alain et d’Aristote, mais contrairement au Sisyphe de Camus et bien entendu aux sweatshops ou aux camps de concentration (est-il utile de le préciser ?), on peut concevoir le travail libre comme une forme de liberté.

Arbeit macht frei
Le travail rend libre – enfin, pas dans ces conditions !

En ce moment, j’ai la chance de pouvoir travailler librement.

Impression de vivre une deuxième jeunesse : de remobiliser des savoirs enfouis et de réveiller des zones de mon cortex alors en repos.

Reviennent par vagues mes lectures digérées, dont je comprends qu’elles faisaient partie de mon inconscient – et que j’exhume par ce travail de réflexion. Comme si ces années de travail alimentaire, dont je me suis toujours senti étranger, loin de m’occulter à moi-même, avaient affermi mon esprit dans l’adversité : je me sens en pleine possession de mes moyens, l’écriture un peu rouillée et grinçante se fait chaque jour plus aisée, et toute ma concentration est absorbée. Je saute des repas par mégarde – car je suis plein, et à la fois avide, de nouveaux savoirs. Rien ne semble insurmontable, tout est stimulation et émulation de ma réflexion.

Et je me rends compte du temps perdu, des lectures sous-exploitées et de celles manquées, car mes desseins d’alors étaient trop vagues. J’étais Candide. Heureusement, j’ai de nouveau le temps ; et je ne le laisserai cette fois pas passer futilement : tout sera consigné, noté et commenté. Tout devra s’inscrire dans ce projet d’utopies – comme une immense arborescence où tout est lié.

2 réflexions sur « Arbeit macht frei – enfin, presque ! »

  1. pouvez vous nous dire qui a pris cet photo et quand elle a été prise. O pire faite nous un rapport dessus. MERCI!!!!!!!

    1. Bonjour, désolé aucune idée de la paternité de cette photo en particulier. Le portail d’Auschwitz a été immortalisé dès la libération des camps par une multitude d’inconnus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.